Par: NTIC Le: 09 octobre, 2017 Dans: Actu Offices de Tourisme

Les OT de Vendée qui se réinventent étaient réunis le 2 octobre au Manoir des Sciences de RéaumurLa réunion annuelle des offices de tourisme du département a permis d’éclaircir les stratégies à venir des structures vendéennes.

“Demain, l’office de tourisme sera une maison où l’on se sent bien, où l’on ressent des choses.” Dans les mots de Jacques Becker, président de l’Union département.

Entre les murs du Manoir des sciences, à Réaumur, la communauté des offices de tourisme de Vendée trouve de nouvelles pistes de réflexions, de nouvelles stratégies et prend de nouveaux virages.

Tous doivent s’adapter aux exigences de la loi NOTRe, même deux ans après l’adoption du texte de loi : “L’office de tourisme est passé sous le giron de l’intercommunalité : cela a bousculé le réseau des offices de tourisme”, relate le président. La réponse pour cette année 2018 : un nouvel outil pour évaluer la “touristicité” d’un territoire. Jacques Becker explique le mot barbare : “il s’agit de mesurer le poids du tourisme dans l’économie d’un territoire.”

Numérique

Si la loi NOTRe a réduit le nombre d’offices de tourisme de 49 à 21, en Vendée, elle ne fut pas le seul impondérable à prendre en compte pour ces centres d’information. Le virage numérique incite lui aussi les structures vendéennes à se renouveler : “Le smartphone et la tablette font que l’on est au courant de tout de façon instantanée : c’est donc au niveau de l’organisation d’un séjour qu’un office de tourisme va avoir une pertinence”, explique Jacques Becker. Les offices de tourisme doivent prendre en compte de nouveaux paramètres pour orienter les clients. Famille, âge, profil, centres d’intérêt : histoire de ne pas trop dépayser le touriste.

(SERRADEIL Robin, Ouest France Edition La Roche-sur-Yon 03/10/17 )